"Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants"

Antoine de Saint Exupéry



Cette présentation sur les tigres est la synthèse de centaines d'articles, livres et films, ainsi que des renseignements de terrain que j'ai pu avoir à ce jour. dernière mise à jour mercredi 25 octobre 2017

I - LES DIFFÉRENTES ESPÈCES

II - LA NATURE, L'HABITAT ET LE MODE DE VIE DU TIGRE

III - LES DANGERS POUR L'ESPÈCE

IV - LES STRATÉGIES DE CONSERVATION

Appendice: LECTURES, REFERENCES et LIENS

I - LES DIFFÉRENTES SOUS-ESPÈCES

Il y avait 9 sous-espèces de tigres, 3 ont déjà disparues:

  • le tigre de la Caspienne. (plans de réintroduction en Iran et au Kazakhstan)
  • le tigre de Java.
  • le tigre de Bali.

Les 6 sous-espèces restantes totalisent environ 3600 individus:

  • le tigre de Chine: une dizaine en liberté, jamais photographiés.

  • le tigre de Sumatra: environ 300 individus, très en danger à cause de la pression humaine et de la déforestation pour planter des palmiers.

  • le tigre de Sibérie ou de l'Amour (nom du fleuve coulant dans la région), 400 individus.
    Il bénéficie depuis les années 1990 de la coopération et du suivi scientifique des organisations internationales. C'est le plus gros des tigres.

  • le tigre d'Indochine: environ 200 individus, répartis principalement au Myanmar (≥100), en Thaïlande (≤100), au Laos (éteint ?), au Cambodge (éteint) et au Vietnam (éteint ?).

  • le tigre de Malaisie: sous-espèce décrite en 2004, ≤200 tigres environ en Malaisie.

  • le tigre du Bengale, la plus grosse population avec 2600 individus environ: 2226 en Inde, 200 au Népal et au Bouthan, 120 au Bangladesh, 100 dans la partie ouest du Myanmar.

    En Inde, le dernier recensement de 2014, montre des résultats encourageants.

    Il donne le chiffre officiel de 2226 tigres, en augmentation de 30%. (1574 réellement sûrs)

Le cas particulier du tigre blanc

Il ne s'agit en aucun cas d'un tigre albinos, mais d'un cas de mélanisme. L'ancêtre des tigres blancs se prénommait "Mohan". Il a été capturé en 1954 dans la réserve de Rewa, par le maharadjah du même nom. Celui-ci a essayé de l'accoupler avec une femelle de robe fauve, sans succès la première fois. Par la suite, il fut donné naissance à des petits tigres blancs qui partirent pour les zoos étrangers. Actuellement, les tigres blancs captifs, sont issus de ce même géniteur.

L'autre cas: le tigre noir

Dans la région de Chittagong et dans les collines de Lushai, en Inde, on raconte que des tigres noirs y ont été abattus. Les seules peaux qui ont pu être examinées ont montré des rayures tellement serrées que la couleur de la robe apparaissait noire. Malgré tout, le ventre était clair.
Il ne s'agissait en aucun cas, d'un aspect comparable à la panthère noire, qui est entièrement noire (malgré les très légères taches que l'on peut discerner parfois).

Les rapports de gardes forestiers et les études qui ont été entreprises, mènent tous à la conclusion que les tigres noirs existent (ou ont existé dans un passé récent).
" le 4 juin 2007, de nouveaux tigres noirs (une femelle et 2 petits) ont été photographiés dans la réserve de Simlipal, durant l'opération de comptage..."

II - LA NATURE, L'HABITAT ET LE MODE DE VIE DU TIGRE

  • Le tigre de Sibérie mesure jusqu'à 4 m, celui du Bengale atteint 3 m et l'insulaire tigre de Sumatra, 2,50m. Son poids varie entre 180 et 300 kilos.
    Les tigres sauvages vivent jusqu'à l'âge de 15 ans environ.

    Les rayures de sa robe fauve lui procurent un camouflage parfait qui lui permet de passer inaperçu dans un nombre incroyable de paysages différents.

    Le tigre est un animal secret et nocturne. Sa démarche est souple et silencieuse. C'est un excellent nageur, il adore l'eau. Son mode de chasse est la traque.
    Le tigre est un animal à la musculature puissante. Ses larges crocs sont sertis dans une machoire pourvue d'une force extraordinaire.

    Sa vision est excellente, y compris la nuit, ce qui est très important pour un chasseur nocturne.

    L'ouïe est certainement le sens le plus développé chez le tigre.

  • L'habitat du tigre est constitué de taïgas pour la partie nordique (tigre de Sibérie), de forêts tropicales et jungles épaisses (tigres indochinois et de Sumatra), de forêts de sals et de bambous (tigre du Bengale).
    Le tigre est un solitaire. En fonction de son lieu d'habitation, le territoire d'un tigre mâle peut couvrir quelques dizaines ou bien plusieurs centaines de km2.
    Ce territoire couvre celui de plusieurs femelles. Il le marque quotidiennement en urinant sur les arbres, il hume les odeurs (flemen) et surveille l'intrusion d'autres tigres.

  • Lorsqu'elle est en chaleur, la femelle parcourt son territoire en urinant sur les arbres
    pour déposer son odeur. De cette façon, le mâle sait que la femelle est réceptive.
    A l'issue de la période d'accouplement, le mâle s'en va.

    La durée de gestation est de 105 jours et la portée est en moyenne de 2 à 4 petits. Les bébés tigres sont aveugles à la naissance et le restent durant 2 à 3 semaines.
    Ils arriveront à l'âge adulte vers 2 ans.

    C'est à ce moment que les jeunes mâles

    quittent leur mère pour chercher un territoire. En général, les jeunes femelles restent plus longtemps ou établissent un territoire à proximité de celui de leur mère.
    Celle-çi peut alors à nouveau s'accoupler pour un nouveau cycle de reproduction.

III - LES DANGERS POUR L'ESPÈCE

Le principal ennemi du tigre et son seul prédateur est l'homme. L'espèce humaine est responsable de son massacre pour le "sport", par le braconnage et la déforestation.

  • A la fin du XIXe siècle et début du XXe, les riches occidentaux venaient en Inde montrer leur "bravoure", au cours de grandes chasses organisées en leur honneur par les maharadjahs. Des dizaines d'éléphants servaient de postes de tir pour ces princes et grands noms; ils étaient ainsi bien à l'abri, tandis que des centaines de rabatteurs indigènes acculaient les tigres dans des filets. Ils restaient à nos "valeureux" colons le soin de triompher du seigneur de la jungle, par un "courageux" coup de fusil. Au retour en Europe, les récits "extraordinaires" et enflammés faisaient que ces "héros" étaient admirés. C'est ainsi que cet animal unique a été exterminé, parfois par dizaines à chaque chasse.

    Il y avait 100.000 tigres au début du siècle dernier, il en reste à peine 3.500
    dans la nature. Quel triste sort au nom de la vanité humaine.

  • Le braconnage est très actif. En Inde, certaines réserves comme Sariska (25/0), Similipal (85/6 ?), Ranthambore, Panna , Namdapha, ont vu leurs effectifs décimés.
    Le tigre est victime de sa beauté et de sa force.
    Longtemps, les tigres ont servi dans les cirques romains. Les félins devaient venir de la Caspienne.

    Depuis des millénaires, les peuples d'Asie confèrent des vertus médicinales aux parties du corps du tigre. Rien de cela n'est avéré, mais les croyances ancestrales sont tenaces.
    Celles-çi sont soutenues par des réseaux mafieux qui s'enrichissent en braconnant les animaux. Les tigres finissent dépecés dans les officines chinoises (os, pénis), les restaurants thailandais et coréens (la chair), au Népal (peaux), au Tibet (parures cérémoniales)...
    Je tairais les pratiques existant encore dans certains pays orientaux.

  • La déforestation est peut-être le problème le plus grave.
    Une fois les forêts détruites,il n'y a plus de vie. Les forêts mettent des centaines, voire des milliers d'années à se constituer. Il est donc vital de les préserver.

    Mais la situation est dramatique en Inde notamment, où la population est innombrable
    (1 milliard 200 millions d'hommes, et 19 millions de + chaque année).
    Sans parler de la pauvreté. Alors, ces peuples restent dans les forêts, pour chasser le gibier, couper le bois pour se chauffer et faire brouter leurs 3 milliards de vaches. Tout celà détruit les forêts et le gibier. Les tigres n'ont plus alors de quoi survivre.

    La surpopulation et la pression humaine représentent un problème majeur.

IV- LES STRATÉGIES DE CONSERVATION

La protection des tigres a réellement démarré en Inde.

Nous étions en 1972. On s'aperçut alors qu'il n'y avait plus que 1827 tigres dans ce pays.
Le premier ministre de l'époque, Mme Indhira Gandhi déçida de sauver le tigre et lança en 1973 le "Projet tigre". Les effectifs remontèrent, mais on s'apercoit maintenant que les chiffres avaient été bien surévalués par les gardiens des parcs. Malgré tout, un grand merçi à Mme Gandhi. Sans elle, il n'y aurait plus de tigres en Inde...

Pour l'ensemble de la zone géographique du tigre, la stratégie mise en place durant la dernière décennie, consistait à protéger des parcs et endroits où les tigres étaient bien présents. On estimait pouvoir enrayer le braconnage et permettre à ces animaux de survivre. Ces actions ne furent pas malheureusement payantes, malgré les sommes importantes qui y furent investies.

Le cas le plus tristement célèbre fut celui de la réserve de Sariska (Rajasthan), présentée comme un modèle de protection. Il y a encore quelques années dans ce parc, il y avait 26 tigres.
Au fil des ans, ceux-ci se faisaient moins présents, mais on invoquait le fait qu'ils étaient nocturnes,... jusqu'au début de 2005 où ces absences prolongées soulevèrent des interrogations. La sinistre évidence apparut. Il n'y avait plus un seul tigre à Sariska.
Mais le plus écoeurant était que les braconniers et certains complices étaient des gardes de la réserve (dont des gradés).

Cet électrochoc, mis en évidence ce qui se passait également dans d'autres réserves (Namdapha, Panna, Ranthambore).
Les organisations de protection décidèrent d'une réorientation de leur stratégie. Ils entreprirent d'établir une cartographie du territoire où le tigre peut espérer survivre.

L'aire de répartion du tigre représentait en 1995, 11% de sa surface originelle du début du XXe siècle. En 2006, la surface n'est plus que de 7%. Ces territoires souffrent du morcellement, de la déforestation, ainsi que de la pression humaine. La suite de l'étude chercha les emplacements les plus favorables au tigre avec des proies en nombre et un couvert forestier diversifié.

Les points clef de la protection sont:

  • Protection des forêts

  • Lutte contre le braconnage

  • Aide à la population et éducation

  • Suivi scientifique

Il a été mis en évidence de larges zones prioritaires regroupant 76 TCLs, offrant les meilleures conditions, dans toute l'Asie.
L'accent est mis sur la création de corridors, pour faciliter la mobilité génétique des animaux, la nécessité d'une bonne densité de proies, et une présence humaine aussi faible que possible.

Ces régions représentent l'ultime espoir de survie pour des tigres sauvages



IL N'EST PEUT-ÊTRE PAS ENCORE TROP TARD

A travers le monde, des milliers de gens se mobilisent pour que l'un des plus beaux animaux de la création, puisse vivre comme il le fait depuis 3 millions d'années.

Pour que dans les forêts du livre de la jungle, le règne de Shere Khan continue.



LECTURES grand public et LIVRES PHOTOS (peu nombreux en français):

Pierre Chéron "Au royaume des tigres"(Territoires Sauvages) Nouveauté 2017
Pierre Chéron "Les derniers tigres de l'Inde" (Territoires Sauvages)
Gérald Cubitt "L'Inde sauvage" (Soline)
Iain Green "Wild tigers of Bandhavgarh" (Tiger Books),"Tiger jungle" (Tiger Books)
Peter Matthiessen "Tigres dans la neige" (Acte Sud)
Stephen Mills "Tiger" (Firefly)
Michael Nichols " Le tigre" (National Géographic)
George Schaller "The deer and the tiger" (University Chicago Press)
Anup & Manoj Shah " A tiger's tale " (Fountain Press)
Vivek R. Sinha "The vanishing tiger" (Salamander)
Valmik Thapar & Fateh Singh Rathore "Les tigres-leur vie secrète (Solar)
Valmik Thapar "Tiger-The ultime guide" (Cds Books)

FILMS & VIDÉOS (en version française):

Secrets de l'Inde sauvage, les tigres (2011): Tadoba avec Wagdoh, mâle dominant.
La tigresse du Bengale (Bbc 2011): La réintroduction d'une tigresse à Sariska.
Le tigre de la dernière chance (FL concepts 2011): Plan pour le tigre de Chine.
La reine des tigres (NO 2010): La fin de règne de Machali, détronée par sa fille.
Gros plan sur les tigres (Bbc 2008): La technologie au service de la nature pour filmer 4 tigreaux nouveaux-nés, dans le parc de Pench. Un film extraordinaire !
Chroniques de l'Asie sauvage (Tf1 2005): Une magifique naissance de bébés tigres tournée de nuit et une stupéfiante querelle entre 2 jeunes tigres et un singe (!)
Sur la piste des tigres (Marathon, Canal+ 2004): Dans le parc de Bandhavgarh à la recherche du tigre du Bengale.
L'empreinte du tigre (Tf1 2004): Episode de la célèbre émission Ushuaia.
Tigres d'Asie en danger (National Géographic 2003): Des scientifiques en Inde, Thailande et Sibérie nous montrent la situation des tigres dans ces régions.
Les tigres de la forêt d'émeraude (Bbc 2003): Le suivi scientifique des tigres de la réserve de Panna.
Ranthambore, paradis des tigres (Bbc 2002): Valmik Thapar suit le parcours de la tigresse Machali dans le parc de Ranthambore.
Le temple des tigres (Icon films 2001): Dans la réserve de Bandhavgarh, la fin de Charger et l'ascension de B1, son petit-fils.
La forteresse des tigres (Bbc 2000): Fateh Singh Rathore et Valmik Thapar nous présente la réserve de Ranthambore.
Sita et son fils (Odyssée 1999): Le portrait de Sita et de Charger, célèbres géniteurs de l'actuelle population de tigres de Bandhavgarh, et leur dernière portée.
La vie secrète du tigre (Bbc 1998): Présentation globale de la vie du tigre.

LIENS INTERNET:

21 stcenturytiger
une des premières organisations de défense du tigre
WWF Russie
la branche russe du wwf qui traite du tigre de Sibérie (et plus)

Save China's tigers
l'action de Li Quan pour réintroduire le tigre en Chine
WPSI
société de protection de la faune de l'Inde
WII
institut de recherche et de conservation sur la faune de l'Inde
Tigertrust
organisation de défense du tigre de Sumatra
Panthera sûrement une des organisations les plus efficaces, associée à Savethetigerfund Terre et faune
association suisse portant des actions sur le terrain
Cats
site sur les félins de l'IUCN, énorme base de données (6800 documents)
Wcsindia
la société de biologie de l'Inde

Tous droits réservés © Pierre Chéron -